01 64 33 40 33 contact@pickup-center.fr

Montré du doigt par le législateur, le pick-up est passé de mode en France comme en Europe. Au point que certains modèles disparaissent. Autopsie.

Fiscalité et obligation de réduire les émissions de CO2

Le contexte est particulièrement lourd pour le pick-up en France (comme en Europe). Ces véhicules lourds et énergivores ne fonctionnent qu’au gazole et sont des cibles parfaites pour les chasseurs de CO2. Cela a commencé par la fiscalité. Depuis le 1er janvier 2019, la TVS s’applique sur les pick-up à double-cabine (4 portes et 5 places). C’est-à-dire que l’entreprise qui utilise un pick-up dans sa flotte est sujette à une taxation annuelle par gramme de CO2.

Selon le barème en vigueur en France depuis le 1er janvier 2018, comptez 19,50€ pour chacun des 192 grammes émis par la motorisation la plus vertueuse (pour ainsi dire) du Mercedes Classe X. Soit 3 744€ par an. S’ajoute un malus à l’achat de désormais 20 000€ depuis le 1er janvier 2020. Oui en l’espace d’un an, des véhicules qui n’étaient pas concernés par la TVS ni le malus le sont désormais. De très rares exceptions demeurent. Par exemple pour les véhicules utilisés par les personnels des domaines skiables. Pour rappel, la Taxe sur les Véhicules de Société ne s’applique pas aux pick-up simple cabine, pour 2 ou 3 passagers.

Le Classe X, trop Renault-Nissan et pas assez Mercedes

Si le segment pick-up souffre aussi, c’est parce qu’en très peu d’années, il est devenu très concurrentiel. Et pas toujours pour le mieux. Ainsi, Mercedes devrait mettre un terme à la carrière du Classe X d’ici la fin 2020. De quoi faire baisser la moyenne d’émissions de CO2 mais aussi tirer un trait sur un véhicule pas vraiment apprécié. Il faut dire que le pick-up à l’étoile est le fruit d’un coup de billard à trois bandes puisqu’il partage 90% de ses pièces avec les Renault Alaskan et Nissan Navara. Difficile alors de justifier des tarifs pouvant très facilement dépasser les 43 000€ (hors bonus de forcément de 20 000€) quand le Nissan Navara démarre à 31 810€ (hors bonus qui n’est pas systématiquement de 20 000€). Par ailleurs, il peut sembler incongru de se rouler dans la boue et les graviers en Mercedes. En un peu moins de 3 ans, seuls 15 300 Mercedes Classe X ont été vendus dans le monde.

L’échec cuisant du Renault Alaskan

Pour Renault, la carrière de l’Alaskan devait produire 80 à 100 000 ventes par an (dans le monde) et même 20 000 en France. Il faut dire qu’en 2017 le segment pick-up atteignait les 20 000 ventes chez nous avec des perspectives très optimistes. Depuis, la fiscalité a eu raison de cette Renault d’un genre nouveau qui était par ailleurs plus cher qu’un Nissan Navara de même niveau avec près de 2 500€ d’écart en entrée de gamme. En 2019, seuls 1 757 Renault Alaskan ont été vendus dans le monde ! En 2020, le pick-up Renault n’est plus disponible en France comme en témoigne le site du constructeur.

La prime à l’ancienneté ?

Si les Classe X et Alaskan ont souffert par leur arrivée tardive, certains modèles de pick-up semblent mieux se porter. Notamment les Japonais Nissan Navara, Mitsubishi L200 ou encore le Isuzu D-Max (véritable spécialiste du genre). Du côté de Ford, le Ranger a réalisé en 2019 sa meilleure année en France avec 5 470 ventes, se situant au 22e rang du classement des ventes VUL et premier pick-up. C’est mieux que l’emblématique Toyota Hilux (4 168, 27e).

Source: https://blog.autosphere.fr

 

Isuzu nous présente son nouveau pick-up D-Max baptisé N60 !

Découvert en octobre 2019, nous en savons désormais plus sur le nouveau pick-up Isuzu D-Max qui succédera au modèle datant de 2012. Le pick-up nippon nous revient dans un style plus agressif et doté de nombreuses aides à la conduite et d’équipements high-tech. Un nouveau défi envers ses concurrents directs qu’il devrait relever haut la main !

Isuzu D-Max N60 : Fraîchement renouvelé, profondément repensé.

Le nouveau D-Max prend désormais le nom de code N60 et revoit totalement sa copie en 2020. Parmi les nouveautés, nous notons :

Motorisation et aides à la conduite

moteur1-9-ISUZU-DmaxLe couple moteur-boite a été amélioré. Le bloc et sa cylindrée restent inchangés à 1900 cm3 et développe toujours 163 chevaux, mais le nouveau D-Max est désormais plus propre et se dote de l’Adblue. Start&stop, système EGR à basse pression, système SCR et augmentation de la pression d’injection maximale de 25% sont autant de nouveautés qui caractérisent le pick-up. Cela a pour effets principaux d’améliorer l’efficacité du moteur et de minimiser les émissions de CO2 et de NOx.

On constate une consommation de 7,3l/100km et des émissions à 191g/km sur le D-Max équipé de la boîte manuelle, et 7,4l/100km et des émissions à 195g/km pour la boîte automatique.

Aussi, le D-Max se dote d’aides à la conduite dans l’ère du temps. En plus des systèmes ABS, EBD, BA, ESC et TCS déjà présents, une caméra stéréo avant fait son apparition. La caméra avant et les radars arrière grand angle permettent au D-Max d’acquérir de nouveaux équipements de sécurité active tels qu’un régulateur de vitesse adaptatif, l’assistance au maintien dans la voie, des indicateurs d’angle mort, le contrôle des phares, et bien d’autres encore !

Intérieur et équipements

La montée en gamme est certaine à l’intérieur, grâce à de nouveaux matériaux et une finition plus soignée. Tableau de bord, sièges, volant, habitabilité… Rien n’a été oublié pour que le nouveau D-Max N60 figure parmi les pick-up les plus confortables.

A l’intérieur, le D-Max n’est plus « rustique » mais véritablement high tech. Le nouveau tableau de bord intègre un écran multi-informations de 4,2 pouces informant le conducteur sur toutes les données de fonctionnement du véhicule. En fonction des versions et niveaux de finition, un écran multimédia central tactile de 7 ou 9 pouces permet les connexion Bluetooth et WiFi ainsi qu’Apple CarPlay ou Android Auto. En version haut de gamme, il se dote même d’un lecteur DVD !

h

ISUZU Dmax N60 – Intérieur

h

ISUZU Dmax N60 – Compteur

h

ISUZU Dmax N60 – multimedia

Tout-terrain

Nettement plus agressive, la carrosserie du D-Max voit les hauteurs du capot et de la benne augmenter dans un souci d’efficacité aérodynamique. Le châssis du D-Max a été totalement revu lui aussi, tout comme la structure même de la cabine et la suspension. Les bénéfices se ressentent au niveau de la sécurité, du confort, et de l’insonorisation.

En termes de capacités tout-terrain, les angles d’attaque et de sortie augmentés grâce à de nouveaux pare-chocs. Avec les nouveaux pneumatiques Dunlop de dimension 265/60 R18, on relève 30,5° à l’avant et 24,2° à l’arrière. Le système 4X4 voit l’arrivée d’un blocage mécanique du différentiel arrière permettant une meilleure motricité dans les conditions les plus extrêmes.

nouveau-Isuzu-Dmax-N60-3500KG-tractableLes valeurs de charge utile et de capacité de remorquage demeurent parmi les plus importantes sur le marché. Avec une hausse de 100 kg du PTAC qui passe à 3100 kg pour les modèles équipés de la boîte automatique, la charge utile est maintenue à plus d’une tonne et la capacité de remorquage à 3,5 tonnes.

Le nouveau pick-up Isuzu D-Max N60, en résumé, c’est :

  • Un look plus agressif totalement revu.
  • Un nouveau design intérieur résolument high-tech.
  • Un moteur plus propre et une transmission améliorée.
  • De nombreuses aides à la conduite et systèmes de sécurité active.
  • Des capacités en tout-terrain et des valeurs de charge utile et remorquage parmi les meilleures sur le marché du pick-up.
  • Et enfin, un confort de conduite profondément amélioré.

source: https://mag.lepickup.fr/